angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Méditation du jour: Que demander de plus

Evangile selon St Jean, chapitre 20, 19-31

C’était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! »
Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.
Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. »

Prière d’introduction
Seigneur, je crois en toi, mais je doute comme saint Thomas. Fortifie donc ma foi. Seigneur, j’espère en toi, mais, comme les disciples, il m’arrive de m’enfermer et de perdre espoir. Ravive en moi l’espérance de ta Résurrection. Seigneur, je t’aime, mais tu sais que mon amour est souvent bien faible. Donne-moi un cœur capable d’aimer comme le tien.

Demande
Gratitude envers le Seigneur.

Points de réflexion

1. « La paix soit avec vous ». L’Évangile d’aujourd’hui se situe : « après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine ». Jésus est déjà ressuscité, certaines femmes affirment l’avoir vu, mais que vaut le témoignage d’une femme à cette époque. Les disciples ne veulent pas y croire ou n’osent pas y croire. Ils ont perdu l’espérance et ils se sont enfermés par peur des juifs. Cependant Jésus apparaît au milieu d’eux ; comme souvent, c’est lui qui fait le premier pas, celui qui s’approche en premier. Il aurait pu commencer en leur reprochant leur lâcheté, mais il préfère leur donner la paix. Il ne s’agit pas de n’importe quelle paix, comme cette paix superficielle qu’on peut expérimenter quand notre voisin nous laisse tranquille. Jésus leur donne sa paix, celle qui ne dure pas seulement un court moment mais qui est stable, qui dure même pendant les épreuves. C’est une paix qui chasse toutes les peurs et qui redonne l’espérance. Jésus l’a donnée à ses disciples, mais, aujourd’hui, il veut la donner aussi à chacun d’entre nous.

2. « Je vous envoie à travers le monde ». Jésus est ressuscité et il nous donne sa paix. Cette paix qui a aussi pour conséquence la vraie joie. Mais Jésus ne s’arrête pas là, il insuffle aussi son Esprit sur ses disciples et il les envoie en mission. Il les envoie comme le Père l’a envoyé, pour continuer son œuvre à travers le monde. Il les envoie annoncer ce message de paix et de joie. Il veut que sa Résurrection et l’heure de la rédemption soient proclamées jusqu’aux confins de la terre. Cette mission, confiée pas Jésus à ses apôtres, ne se limite pas seulement à eux ou à leurs successeurs. Elle se dirige vers chacun de nous, nous l’avons reçue le jour de notre baptême. Le fait d’être chrétien implique d’annoncer aux hommes les merveilles de Dieu qui nous a sauvés. Soyons donc de véritables témoins de sa Résurrection.

3. « Ne soit pas incrédule mais croyant ». Dans ce passage, lors de l’apparition, tous les disciples étaient présents sauf Thomas. Quand celui-ci se joint au reste du groupe, il refuse de croire à la parole des autres. Il ne croira à la Résurrection que s’il touche les plaies du Christ. Et Jésus, encore une fois, fait le premier pas et va à la rencontre de Thomas. Comme aux autres, il lui donne sa paix et lui permet de toucher ses plaies et son côté. Devant l’évidence même, Thomas ne peut que proclamer sa foi : « Mon Seigneur et mon Dieu ! ».
Devant cette déclaration Jésus, qui connaît le cœur de l’homme, laisse un enseignement précieux aux générations futures qui pourraient se montrer incrédules comme saint Thomas : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu ». En effet, chaque fois qu’il nous arrive d’être comme saint Thomas et de dire « si je ne vois pas, je ne croirai pas », Jésus nous adresse directement cette phrase. Cela peut nous donner force et courage pour surmonter les moments de doute et de difficulté.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, toi qui connais le cœur des hommes, tu connais nos faiblesses, et c’est pourquoi tu ne nous laisses jamais seuls. Tu seras toujours le premier à venir à notre rencontre, comme tu l’as fait avec tes disciples et saint Thomas. Merci, Seigneur, parce que tu nous donnes à nous aussi, ton Esprit, ta paix et ta joie. Merci, pour tes prêtres à qui tu as donné le pouvoir de pardonner les péchés. Merci parce que tu es resté avec nous dans le tabernacle. Que peut-on te demander de plus ? Redisons donc notre foi avec les paroles de saint Thomas : « Mon Seigneur et mon Dieu ! ».

Résolution
Prendre un moment dans la journée pour remercier le Seigneur.

Publicités

27 avril 2014 - Posted by | Religion | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :