angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Maladie de Ouattara / LES DERNIERES REVELATIONS

Maladie de Ouattara  / LES DERNIERES REVELATIONS

Qu’est ce qui s’est réellement passé à Paris entre janvier et février 2014 pour le chef de l’Etat ivoirien ? Au moment où l’actualité se focalise subitement comme si c’était voulu sur les photos de Blé Goudé à la DST, Eventnewstv a repéré le chirurgien de Ouattara et peut en dire un peu plus sur cette affaire…

Presque 1 mois maintenant après l’intervention chirurgicale qu’a subie Ouattara en France, les choses continuent à se compliquer physiquement pour le chef d’Etat ivoirien. Entre les rendez-vous politiques à honorer et l’obligation d’un traitement post-opératoire à suivre à la lettre pour éviter une rechute rapide, le vrai défi du chef de l’Etat ivoirien se résume pour lui de façon pathétique à l’exécution des gestes les plus anodins de l’existence d’un adulte normal. A savoir pouvoir se tenir tout simplement debout ou même rester assis. Un véritable calvaire, note une source, que vit Ouattara au quotidien. Manifestement pas bien remis physiquement, mais obligé d’enchaîner des rendez-vous de travail de plus en plus fréquents, on découvre chaque jour sur des clichés mêmes arrangés, un Ouattara qui inspire la pitié.

UNE SOUFFRANCE QUASI-QUOTIDIENNE…

Qu’est ce qui explique que le break suivi d’un repos conséquent recommandé par son chirurgien français n’est-il pas respecté ? Que cache la grosse comédie d’un «Ouattara au travail » qu’on s’échine à servir à l’opinion depuis son domicile privé? Et comment expliquer et comprendre que le palais présidentiel du plateau, siège d’un pouvoir d’Etat dont a rêvé Ouattara jusqu’à en avril 2011 soit désormais délaissé pour une réclusion à la Riviera Golf ? Un doigt accusateur se pointe désormais vers son épouse Dominique et dénonce : « C’est méchant et hypocrite que la souffrance du président soit instrumentalisée à des fins politiques …» A mots à peine voilés, une source crédible et proche du ministère de l’Intérieur d’Hamed Bakayoko incrimine sous le couvert de l’anonymat, Dominique Ouattara qui serait dit-on, à la manœuvre pour garder son époux à flot.  Ici, poursuit notre informateur très remonté, « Les instructions sont simples. Il faut à coups de clichés et d’images furtives dont les angles sont soigneusement choisis, embellir l’image physique du président (…) Mais pendant combien de temps va durer cette situation? Comment ça va finir si on n’impose pas dès maintenant le repos complet au président?» s’interroge notre gorge profonde. Une réponse que eventnewstv ne pourra malheureusement pas lui fournir.

SON MÉDECIN POURRAIT DESCENDRE SUR ABIDJAN…

Ce que nous savons par contre, c’est qu’avant d’être pris en charge par le Dr Laville Claude, un ancien interne des hôpitaux de Paris, assistant-consultant à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et pratiquant surtout certaines de ses interventions chirurgicales compliquées à l’hôpital Américain de Paris et à la clinique Ambroise PARE sise au 25 du bd Victor Hugo 92200 à Neuilly, vraisemblablement le lieu qui aurait accueilli le président ivoirien, Ouattara avait déjà commencé à éprouver des grosses difficultés à adopter longtemps la posture débout. Ouattara l’a reconnu lui-même, les élancements dans son dos et le long de sa cuisse avaient pris des allures de martyre. C’est même pour cette raison, qu’après l’échec des infiltrations et autres antalgiques, la solution de l’intervention chirurgicale s’est  imposée comme une issue certes intermédiaire, mais nécessaire pour atténuer les douleurs insupportables en attendant que la source du mal ne soit remontée. 

 

On sait aujourd’hui par exemple que le président Ouattara aurait aussi consulté un urologue lors du bilan général de santé qu’on lui conseillé. Et de toute vraisemblance, des infimes cellules cancéreuses auraient été décelées au niveau de sa prostate. Faut-il conclure à un cancer de la prostate comme les rumeurs de la toile l’annonçaient ? C’est une info que notre source médicale a refusé de confirmer.  En attendant, les échéances thérapeutiques post-opératoire qui attendent le chef de l’Etat indiquent qu’au lieu et place de la frénésie physique que lui impose ses affidés de peur de perdre les rênes du pouvoir, c’est le repos et la prise de ses médicaments qui sont ses priorités immédiates : des antalgiques sur 30 jours, de de l’IXPRIM, ainsi que des anti-inflammatoires notamment  du BIPROFENID, pendant 21 jours, des anticoagulants LOVENOX 0,4 pendant quatre semaines et le tout couronné par un rendez-vous à Paris dans 5 semaines pour un contrôle clinique. Aux dernières nouvelles, le médecin français de Ouattara pourrait faire le déplacement d’Abidjan pour les premiers contrôles. Histoire d’éviter un autre voyage difficile en France mais surtout couper court aux supputations de la presse pro-Gbagbo./.

 

AUGUSTIN Djédjé – eventnewstv

djedjenet64@yahoo.fr  

  

Publicités

13 mars 2014 - Posted by | Politique | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :