angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Côte d’Ivoire : le parti présidentiel dénonce une « fabrication des émotions » à propos des supposées photos de Blé Goudé

APA- Abidjan (Côte d’Ivoire)

Le Rassemblement des Républicains (RDR, parti au pouvoir) a dénoncé, lundi, une « fabrication des émotions », parlant des « présumées photos » de Charles Blé Goudé et Jean Yves Dibopieu, publiées sur les réseaux sociaux et relayées par plusieurs tabloïds ivoiriens.

Dans un communiqué dont copie a été transmise à APA, le RDR rappelle que les victimes encore en vie, sont « traumatisées physiquement et moralement » par les effets de la crise postélectorale ivoirienne pour qu’on « tente de les émouvoir par des images de personnes » qui semblent être en bonne santé.

« Sans entrer dans une polémique sur l’authenticité de ces images, ni sur les objectifs poursuivis par ceux qui les ont publiés, nous voudrions attirer l’attention, une fois de plus, sur le fait que le temps des victimes est arrivé », souligne le communiqué signé du Porte-parole principal, Joël N’guessan.

Selon lui, de nombreuses victimes auraient préféré se « retrouver dans une cellule » comme MM. Blé Goudé et Dibopieu, « en vie » avec des « culottes blanches » et des « oreilles propres » à des « assassinats à l’arme lourde » et à être « brûlées » comme des animaux.

« En cette période de réconciliation souhaitée par l’ensemble des ivoiriens (..), arrêtons de fabriquer des émotions qui peuvent faire ressurgir des comportements négatifs de la part des victimes de notre crise » conclut M. N’guessan.

Lundi, des photos d’un homme barbu, au crâne dégarni, « ressemblant » à l’ex-leader de la galaxie patriotique, Charles Blé Goudé, proche de l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo, ont été publiées par une partie de la presse nationale.

Selon les autorités ivoiriennes, M. Blé Goudé arrêté et extradé du Ghana en janvier 2013 est en « résidence protégée » à Abidjan depuis lors.

Poursuivi, par la Cour pénale internationale (CPI) pour des « crimes contre l’humanité » lors des violences postélectorales de décembre 2010 à avril 2011, il a, également, été inculpé de « crimes de guerre, d’assassinats, vols en réunion, … » par la justice ivoirienne.

Publicités

11 mars 2014 - Posted by | Politique | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :