angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Côte d’Ivoire – mise en place du comité de privatisation des 15 sociétés publiques

Installation officielle d’un comité de privatisation des sociétés publiques ivoiriennes

Par Patrice Allegbé

Le Premier ministre ivoirien Kablan Duncan a procédé vendredi à l’installation d’un Comité de privatisation des sociétés publiques[la liste des 15] en vue de « la réduction des subventions versées aux établissements publics », au cours d’une cérémonie à la primature.

Cette privatisation vise plusieurs objectifs dont « l’amélioration de la situation des finances publiques grâce à l’accroissement des ressources de l’Etat, la participation plus active du secteur privé à la gestion et au financement de l’économie », a déclaré M. Duncan.

Elle devrait permettre également « l’amélioration de la productivité et de la compétitivité des entreprises, l’amélioration de la collecte de l’épargne intérieure et sa mobilisation vers les investissements productifs, à travers notamment la promotion de l’actionnariat national », a-t-il ajouté.

Dès le début des années 90, la Côte d’Ivoire s’est engagée dans un vaste programme de privatisation afin de désengager l’Etat des activités commerciales et industrielles, et de recentrer ses actions sur ses missions régaliennes.

En 1994, un comité de privatisation a été institué, relativement à la privatisation des participations et actifs de l’Etat dans certaines entreprises et établissements publics nationaux.

55 entreprises privatisées durant la période, ont généré « plus de 294 milliards Fcfa de recettes nettes à l’Etat, permettant un allègement de la dette publique d’environ 50 milliards Fcfa, au titre des entreprises à la charge de l’Etat et rétrocédées aux nouveaux repreneurs ».

« La grave crise qu’a connue notre pays entre 1999 et 2010 est venue mettre un coup d’arrêt à ce programme économique de privatisation », a dit M. Duncan, soulignant qu’ »au cours de cette décennie, seules quelques opérations résiduelles de privatisation ont été effectuées pour une recette d’environ 25,4 milliards Fcfa ».

Le Comité de privatisation est formé de neuf membres, conduit par Christian Koffi, un conseiller du Premier ministre ivoirien. II comprend également un représentant du chef de l’Etat, Jean Luc Bédié [photo], fils de l’ancien président Henri Konan Bédié.

« Depuis mai, nous avons commencé à travailler et nous avons soumis une première liste de 15 sociétés à privatiser au gouvernement qui l’a adopté, dont l’une déjà privatisée, les mines d’or d’Ity », à l’Ouest du pays, a indiqué à la presse M. Koffi.

PAL
Alerte-info.net

Source: connectionivoirienne.net

Publicités

17 février 2014 - Posted by | economie, Politique | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :