angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Côte d’Ivoire : un convoi humanitaire attaqué par des individus armés à l’ouest du pays

ABIDJAN, 6 février (Xinhua) — Un convoi humanitaire est tombé jeudi dans une embuscade tendue par une bande armée dans la zone de Duékoué (ouest), ont indiqué des habitants à Xinhua.

A en croire ceux-ci, l’attaque s’est déroulée sur l’axe Duékoué- Bagohouo, alors que le convoi composé de camions chargés de vivres allait ravitailler des personnes en détresse dans un village.

Joint par un journaliste local, le président de l’Organisation non gouvernementale initiatrice du convoi Joachin Guédé a confirmé l’information, déplorant l’acte de violence perpétré par des quidams.

« Nos agents qui ont été convoyés pour convoyer des vivres sont tombés dans un guet-apens dressé par des hommes armés », a-t-il dé claré.

A en croire celui-ci, une femme qui faisait partie des personnes stoppées par les inconnus armés, a été violée par ceux- ci.

« Il y a beaucoup d’armes qui circulent dans le secteur. Il y a lieu de faire quelque chose », a-t-il énoncé, plaidant pour que les autorités accompagnent les actions humanitaires sur le terrain en sécurisant les convois.

Pour sa part, le préfet de Duékoué Sory Sangaré a déploré une recrudescence de l’insécurité dans la région, brisant ainsi une pé riode d’accalmie.

« L’insécurité refait surface et l’on enregistre à nouveau des attaques », a noté le préfet, promettant des mesures sécuritaires pour faire face à la situation.

La Côte d’Ivoire sort de manière progressive d’une crise post-é lectorale aiguë qui a secoué le pays cinq mois durant, faisant au moins 3 000 morts.

La crise a accentué la circulation et la prolifération illicite d’armes qui ont occasionné l’insécurité dans plusieurs régions dont notamment le nord, l’ouest, le centre et le sud du pays.

Les individus puissamment armés communément appelés « coupeurs de route » tendent des embuscades sur des routes et les attaques perpétrées par ceux-ci ont déjà fait plusieurs morts.

Face aux actions récurrentes de ces bandes armées, les autorité s du pays ont tiré la sonnette d’alarme et tentent de prendre les dispositions idoines.

Lors d’une tournée d’État dans le nord du pays, le président ivoirien Alassane Ouattara avait lui même annoncé des mesures vigoureuses contre les bandes armées qui sévissent sur les routes.

L’armée ivoirienne a amorcé une opération baptisée « Téré « , visant à lutter contre les bandes armées qui sèment le désarroi sur les routes.

L’opération qui s’étend de manière progressive sur le territoire a permis d’instaurer une relative accalmie dans plusieurs régions du pays.

Publicités

7 février 2014 - Posted by | Société | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :