angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Gala du 67 ème anniversaire du Pdci : Bédié pique une crise et s’écroule Voici ce qui s’est passé

Panique à l'Ivoire-Bédié s'écroule et perd connaissance: Ce qui s'est passé !Cette cérémonie qui intervient  une semaine après les élections régionales et municipales où le Pdci  s’en est tiré à bon compte,  devrait être un bain de jouvence pour  Henri Konan Bédié. Mais, au lieu d’être euphorique, elle  s’est plutôt  transformée  en source d’intenses  inquiétudes et en une grosse frayeur   pour les dizaines  de militants, sympathisants et  de nombreux observateurs qui ont répondu à l’invitation du parti  sexagénaire.

Le président du Pdci,  Henri Konan Bédié, qui affichait pourtant  un air débonnaire, a été pris au dépourvu  par un malaise dont l’origine reste toujours inconnue.  Assis côte à cote avec le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la sécurité Hamed  Bakayoko, représentant le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, il  dévissait tranquillement  avec celui-ci,  un long cigare à la bouche.

Peu avant,  Bédié a fait une brève adresse à ses militants.  « Nous sommes ici réunis, ce soir, pour célébrer les soixante-sept ans d’existence d’une formation politique créée à l’initiative d’un homme d’exception et ses compagnons, Félix Houphouët-Boigny, pour promouvoir l’émancipation des peuples de Côte d’Ivoire et d’Afrique, le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire, section ivoirienne du Rassemblement démocratique africain. Nous voulons à cette occasion, nous souvenir et louer le combat héroïque des pères fondateurs du Parti et singulièrement le courage politique et l’esprit de sacrifice auquel ils ont tous fait preuve. Nous voulons louer l’esprit prospectif de feu le Président Félix Houphouët-Boigny qui s’est lancé corps et âme dans cette bataille et fait obtenir, pour la Côte d’Ivoire et pour l’Afrique, des avancées significatives qui ont abouti, à l’indépendance des pays africains », a insisté le «  Sphinx » de Daoukro.

Selon lui,  « la Côte d’Ivoire, sous l’impulsion du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, et surtout de Félix Houphouët-Boigny, a été transformée en quelques années, en une nation forte qui, malgré les soubresauts traversés, est restée debout et continue son chemin vers un avenir chaque jour plus radieux. Nous voulons redire notre reconnaissance infinie à nos devanciers dont les sacrifices nous ont permis de recouvrer notre liberté et leur promettre de continuer l’ouvre gigantesque qu’ils ont entamée » a fait valoir Bédié avant d’ajouter. Nous nous engageons, avec les générations montantes, à toujours faire plus et mieux, à nous organiser avec les instruments modernes de gestion, pour que notre formation politique, le Pdci-rda, non seulement atteigne le centenaire, mais qu’il survive à jamais. Je vous souhaite un très bon appétit et une bonne fête à tous et à chacun ». Soudain, tout s’assombrit pour l’ancien chef de l’Etat.  Il vient d’être  frappé,  d’un malaise et s’écroule.

Tout de suite, un cordon humain se forme autour du président du parti que l’équipe médicale tente, par tous les moyens, de lui faire reprendre  conscience. Plus les minutes passent, plus l’inquiétude grandit  parmi les nombreux militants et cadres du parti. Voyant que Bédié ne reprenait pas ses esprits, les secouristes ont pris la sage décision de le conduire vers l’extérieur.   La scène  ne peut que glacer le sang… La salle se met à se vider…

L’artiste musicien   Fréderic Ehui Meiway donne de la voix pour couvrir ce spectacle, mais  les militants se dispersent, les uns après les autres…  Un peu plus tard, le responsable de la communication du Pdci vient situer le public.  « Le président Bédié a effectivement été victime d’un léger malaise. Mais tout va bien » sans en dire davantage sur le mal qui a terrassé Bédié. Ce malaise vient rallonger la liste des crises qui frappent publiquement l’ancien chef de l’Etat.

Dèjà, il avait fait une crise d’hypoglycémie à Aboisso, alors qu’il y effectuait une visite politique.  Face à la confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire ( Cgci), lors  de la pré-campagne des présidentielles de 2010, il s’était encore effondré. Il en a été de même à Bondoukou, toujours lors de la précampagne de 2010 où Bédié avait été frappé d’un malaise.  L’ex président ivoirien renversé par un coup d’Etat en 1999, est officiellement âgé de 79 ans et totalise 20 ans à la tête du Pdci.

(Soir info)

Source: monsaphir.com

Publicités

2 mai 2013 - Posted by | Politique | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :