angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Riviera: Plusieurs armes de guerre, plus de 1000 munitions et des plans de la ville d’Abidjan découverts

Armes munition

Le mardi 18 décembre 2012, la Police nationale a procédé à la Riviera-Palmeraie, dans la commune de Cocody, à une importante saisie d’armes à feu.

Notamment, des armes de guerre et d’autres objets tout aussi suspects. De quoi s’agit-il ? A en croire nos sources, le jour des faits, le chef de service du commissariat de police du 35ème arrondissement, à la Riviera-Palmeraie, reçoit aux alentours de midi, un appel anonyme.

L’interlocuteur « encagoulé » évoque la présence de nombreuses armes de guerre, dans une broussaille, au sous-quartier « Béssikoi ». C’est toujours à la Riviera.  La haute hiérarchie policière est aussitôt avisée. Et rapidement, une importante colonne d’agents de police converge vers les lieux, aux fins de vérifier l’information donnée par l’inconnu. Sur place, les flics investissent la broussaille. Et là, ils se rendent compte que l’information est fondée. Vu qu’ils découvrent 10 ( dix) kalachnikovs, 935 ( neuf cent trente cinq) munitions, 14 ( quatorze) chargeurs et 02 ( deux) gourdes militaires. Le tout fourré dans des sacs.

Poursuivant la prospection de la broussaille, les agents de police tombent sur d’autres objets suspects. Il s’agit de 02 ( deux) kalachnikovs, de 05 ( cinq) de ses chargeurs, de 299 ( deux cent quatre vingt dix neuf) munitions, 01 (une) torche, 01 (une) grenade défensive et 01 ( une) musette qui est un sac de toile utilisé dans l’Armée. Et ce n’est pas tout. La police met également la main sur des plans de la ville d’Abidjan et une carte de la Côte d’Ivoire. Et non loin de ces lieux de saisie d’armes et de munitions, des éléments du Premier bataillon commandos-parachutistes ( 1er Bcp), venus en renfort à la Police nationale, interpellent un individu répondant aux initiales de D.S qui soutient être un des leurs.

Donc un militaire. Mais comment explique-t-il sa présence dans cette broussaille ? Nos sources avancent que l’homme, âgé de 29 ans, répond être là pour procéder au nettoyage d’un terrain de construction immobilière qui appartiendrait à son frère. En tout cas, il est manu militari conduit à la base du  1er Bcp pour la vérification de ses propos.

Au demeurant, ce sont donc au total 12 ( douze) kalachnikovs, 19 ( dix neuf) chargeurs et 1234 ( mille deux cent trente quatre) munitions qui sont découverts et saisis. A quoi devait servir tout cet arsenal de guerre et ces plans de la capitale économique de la Côte d’Ivoire ? Et qui les a tous planqués dans cette broussaille ? Ce n’est tout de même pas pour une exposition à l’intention de visiteurs. Une enquête est donc en cours, pour éclairer tous les contours de cette importante saisie.

KIKIE Ahou Nazaire 

Publicités

22 décembre 2012 - Posted by | Insécurité |

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :