angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

L’église catholique en deuil: Le Nonce apostolique tué dans un accident de circulation

Accident-Nonce
Une vue du véhicule accidenté de Mgr Ambrose Madtha, d’où a été extrait son corps sans vie (Ph: A.K)
La route vient encore de faire une victime, et non des moindres. Le représentant du Saint Père en Côte d’Ivoire, le Nonce Apostolique, Mgr Ambrose Madtha, a trouvé la mort le samedi 8 décembre 2012, dans un accident de la circulation à 10 km de Man, la capitale de la Région du Tonkpi, précisément sur l’axe Man-Biankouma.

Selon les informations recueillies sur place, le diplomate catholique revenait d’un séjour de travail à Odienné où il a procédé à l’ordination de prêtres des paroisses de la région du Denguélé. Il devait passer la nuit à Man pour continuer le lendemain à Duékoué où il était prévu qu’il préside la messe du dimanche matin.

A bord de son véhicule de commandement de type 4×4, et en compagnie de son chauffeur Compaoré Ousseny, de son secrétaire et d’une religieuse, ils effectuent paisiblement les 196 km qui séparent la ville d’Odienné de celle de Biankouma. Après Biankouma, chemin faisant, ils marquent une escale à une dizaine de kilomètres, dans le village de Dinguoin pour s’approvisionner en fruits, notamment en bananes douces. Là, le Nonce pose son dernier acte de générosité, celui-là que les derniers à le voir vont retenir avant sa mort.

En effet, face aux sollicitations des nombreuses vendeuses qui souhaitaient qu’il achète à leur table, le prélat a du distribuer un peu d’argent à chacune d’elles accourue autour de lui et ses compagnons. «En remontant, lui et le chauffeur n’auraient pas porté leur ceinture de sécurité comme d’habitude, et ce, contrairement à son secrétaire qui était à ses cotés sur la banquette arrière et la religieuse qui se tenait à coté du chauffeur», nous a confié un fidèle catholique sur place à Man.

A environ 10 km de Man, après avoir dépassé le village de Gbatongouin, à peine était-il sorti d’un pont séparant ce village à celui de Gueupleu, que le véhicule abordant un virage s’est retrouvé nez à nez avec un autre véhicule de marque Mercedes, aux environs de 19h. «La Mercedes, qui roulait en sens inverse, déviait un nid de poule», a ajouté notre source. Une autre source indique que l’engin, qui n’a malheureusement pas été identifié par nos informateurs, avait projeté ses phares sur le véhicule venant en face. Etant dans un virage, le chauffeur du Nonce, aveuglé par la lumière vive, n’aura donc pas le temps de l’éviter sur sa trajectoire. Le choc est inévitable. La voiture 4×4 dans laquelle se trouvait le représentant du Pape en Côte d’Ivoire, violemment percutée, fait plusieurs tonneaux avant de s’immobiliser dans un ravin. Si la religieuse et le secrétaire sont sortis de l’accident avec seulement quelques égratignures, ce n’est pas le cas pour le chauffeur et le Nonce apostolique tué sur le coup et dont le corps sans vie est retrouvé juste à coté de l’épave de sa voiture.

Quant à son chauffeur, son corps restera introuvable jusqu’à hier dimanche matin, selon les agents de secours qui se sont rendus sur les lieux ce samedi. C’est après plusieurs recherches que la dépouille de Ousseny Compaoré a été retrouvée à quelques mètres du lieu où il y a eu l’accident. Quant à la Mercedes qui a provoqué la mort du Nonce, si le chauffeur s’en est sorti avec une légère blessure, ce n’est pas le cas pour les deux autres occupants, qui étaient, jusqu’à ce que nous mettions cette information sous presse, dans un état critique. Les responsables du CHR de Man où ils étaient internés, ont indiqué que l’on devait les évacuer par hélicoptère à parti de 11h, hier dimanche 9 décembre, sur Abidjan.

Notons que toutes les autorités religieuses de la ville de Man, le corps préfectoral de la capitale du Tonkpi, les hommes politiques et la chefferie traditionnelle du département de Man, étaient ce samedi à l’hôpital de Man pour s’enquérir de la triste nouvelle qui vient de frapper l’église catholique. Une messe spéciale a même été dite à la cathédrale Saint Michel de Man, hier dimanche, pour le repos de l’âme de Ambrose Madtha dont la dépouille a été accueillie, en début d’après-midi, hier, à Abidjan.
Achille KPAN et B.BONSIE 

 

Publicités

10 décembre 2012 - Posted by | Religion | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :