angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Caserne de la Crs 1, Un faux élément des Frci lance des grenades dans le garage

FRCI_bracelet_cartouche
Le mardi 13 novembre 2012, l’atmosphère était à la panique, dans la caserne de la compagnie républicaine de sécurité (Crs1), à Williamsville et ses alentours. De fortes détonations en provenance de la caserne des policiers a semé une peur panique, au sein des flics et de la population.

Les faits se sont produits aux environs de 17h. Qu’est-ce qui s’est donc passé ? Tout a commencé, selon des informations de sources proches de l’affaire, lorsque les services chargés du casernement de la Crs1 découvrent qu’un appartement du camp est illégalement occupé par un individu et des filles est utilisé comme un bar. Les responsables cherchent donc à y voir clair. Ainsi, le nommé Thierry Diarrassouba, le gérant du bar en question, est approché par les responsables de l’encarsement. Interrogé sur sa présence en ces lieux, l’homme, comme l’indique nos sources, confie qu’il est un élément des Frci. Mais lorsqu’il s’est agi d’indiquer son unité, le prétendu élément des Frci reste muet comme une carpe.

Après une enquête, il est découvert que Thierry Diarrassouba, au lieu d’un soldat est un agent de sécurité appartenant à une société ivoirienne de gardiennage. Le masque du faux Frci tombé, il promet de rendre les clés de l’appartement, les heures qui suivent. Mais une fois qu’il quitte les policiers, Thierry change de décision. Il veut faire payer aux éléments de la Crs 1, le fait de le vider de la caserne.

Ainsi, à en croire nos sources, Thierry va-t-il s’armer de grenades offensives avant de retourner à la caserne. Dans le garage, il lance les projectiles sous les véhicules stationnés avant de disparaître de la circulation. Les fortes détonations sèment une peur panique dans l’enceinte de la caserne et au sein de la population. Les agents de l’ordre qui voient plusieurs de leurs véhicules endommagés par les grenades, organisent une battue dans le quartier. Aux environs de minuit, selon les renseignements, Thierry Diarrassouba est appréhendé et mis à la disposition du commissariat du 11ème arrondissement, à Williamsville. Une enquête y a été ouverte, en vue de faire la lumière sur cette affaire.

FOFANA Mambé 

Publicités

19 novembre 2012 - Posted by | Insécurité | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :