angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Du primaire au supérieur : des jours sombres s’annoncent

Amphiteathre-universite-felix
Les amphis seront bientôt vides
Dans le monde de l’enseignement, ça bouillonne. Les cours seront perturbés, dans la semaine du 19 au 24 novembre 2012.

La Coordination nationale des enseignants et chercheurs (Cnec), au terme de l’assemblée générale, tenue le 8 novembre 2012, a décidé de déposer un préavis de grève, le 12 novembre, pour un mouvement de mécontentement, le 19 novembre, si des négociations satisfaisantes ne sont pas menées par les autorités. Ils réclament à l’Etat, l’application des décrets de 2007 et 2009 portant nouvelle grille salariale et bi-appartenance dont le montant s’élève à 40 milliards de francs Cfa.

Le 3 octobre 2012, la déclaration produite indique que le décret sur la grille salariale est un acquis intégral et ne peut être renégocié. De même que celui sur la bi-appartenance  et l’accord entre la direction du Centre national de recherche agronomique (Cnra) et la Section Cnec/Cnra. Au niveau du primaire, les préoccupations sont, entre autres,   le paiement effectif de la 2èmes moitié de la bonification indiciaire, le reliquat des cinq mille francs Cfa sur les quarante  de l’indemnité de logement et  le rappel y afférent, depuis  2009.

Aussi, le paiement de la dernière tranche du rappel du Cap 88 à 99 (Certificat d’aptitude pédagogique non pris en compte dans la rémunération des enseignants) est-il sur la table. Ils mettent également la pression sur le Gouvernement pour qu’il leur verse le reliquat des cinq mille francs Cfa sur les quarante mille de l’indemnité de logement et paie le rappel y afférent depuis  2009.  Le paiement des indemnités dues aux études surveillées, maîtres d’application, directeurs d’école, le carburant des conseillers pédagogiques sont également mis en relief. Le secondaire général et technique exige le paiement des effets financiers du reclassement indiciaire attendu depuis fin juin 2012 (point d’achèvement de l’Initiative pays pauvres très endettés) et les rappels y afférent, depuis décembre 2009.

Les enseignants ont, depuis juillet et avant,  interpellé le Gouvernement sur ces revendications. Mais les différents ministres de tutelle, notamment de l’Education nationale et de l’Enseignement technique qui avaient eu à recevoir les enseignants, leur ont signifié que les points seraient discutés au forum social. Ouvert en août, ledit forum s’est tenu, en octobre sur le statut général de la fonction publique. Ce n’est qu’au 3ème atelier que le point sur les revendications des enseignants sera abordé.

Or à ce jour, personne ne sait quand il se tiendra parce que le chronogramme n’est pas établi. De quoi rendre mécontents les enseignants, avec les conséquences qu’on peut imaginer.

Dominique FADEGNON

Publicités

10 novembre 2012 - Posted by | Politique | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :