angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Koné Katinan libéré, hier

katinan(1)L’ancien ministre du budget et porte-parole de Laurent Gbagbo est de nouveau libre…en attendant l’audience du 7 novembre.© AFP par Stephen Kwabena Effah
Publié le
25 octobre 2012

On se croirait dans un thriller à l’américaine… De libre, l’ex-ministre du budget et porte-parole de Laurent Gbagbo est passé en garde à vue prolongée, libéré sous caution, ré-arrêté avec de nouvelles accusations, de nouveau libre depuis hier…mais dans l’attente de l’examen d’une extradition fixé au 7 novembre.

L’affaire a son côté forcément palpitant et surtout incertain. Mercredi 24 octobre, Justin Koné Katinan a pu regagner ses appartements d’Accra après 26 jours de détention. « Accusé, vous êtes libre ! », lui a lancé le juge Ali Baba Bature, estimant que Koné Katinan ne pouvait pas être poursuivi au Ghana pour des meurtres qu’il est accusé d’avoir commis en Côte d’Ivoire. Il s’agit là d’accusations portées par la justice ivoirienne qui réclame son extradition, lesquelles accusations sont intervenues après celles relatives à des « crimes économiques » que Koné Katinan est soupçonné d’avoir commis du temps où il était ministre du budget de Laurent Gbagbo.

Mercredi 17 octobre dernier, le juge Ali Baba avait menacé de classer l’affaire si après une semaine, le parquet n’apportait pas des preuves pour soutenir ses accusations. Il avait eu ces propos : « on ne peut pas accuser quelqu’un de meurtre et puis mettre autant de temps et de difficultés à apporter les preuves (…) à partir du moment où vous accusez les preuves devraient être disponibles ». Le délai donné à l’accusation expirait hier et le juge, au moment de remettre Koné Katinan en liberté, a dit à l’attention des procureurs : « Donnez-moi la loi selon laquelle la République du Ghana peut engager une action contre quelqu`un qui a commis un crime en dehors du Ghana. Au mieux (la Côte d’Ivoire) peut demander l`extradition de l`accusé pour le juger là-bas », a-t-il ajouté.

L’Agence France presse dont un journaliste était sur place à Accra rapporte que des personnes présentes à l’audience se sont effondrées en larmes lorsque le juge Ali Baba rendait sa décision. La police a dit à Justin Koné Katinan qu`il était obligé de se présenter au commissariat pour rendre effective sa libération, mais son avocat a refusé, indique l’Afp, dans une dépêche consacrée à l’audience de mercredi. « C`’est hors de question », a rétorqué maître Patrick Sogbodjor à la police avant de faire monter son client à l`arrière de sa voiture et de quitter le tribunal.

Koné Katinan a été conduit par son avocat à un autre tribunal qui suit le volet « crimes économiques » des accusations portées contre le responsable politique et étudie la question de la demande d’extradition formulée par les autorités d’Abidjan. C’est ce tribunal celui du district d’Osu (à Accra) qui avait mis Justin Koné Katinan en liberté sous caution le mardi 25 septembre jusqu’à ce qu’il soit re-arrêté, trois jours plus tard, à la suite d’un nouveau mandat de la Côte d’Ivoire l’accusant de meurtre.

A notre confrère Jeune Afrique qui l’a joint au téléphone, l’avocat ghanéen de Koné Katinan, Patrick Sogbodjor, s’est refusé à tout excès : « Mon client est soulagé, mais la bataille juridique n’est pas terminée ».

En effet, la bataille juridique se poursuit. Au tribunal du district d’Osu, le magistrat n`étant pas disponible, l`examen de la demande d`extradition a été ajourné au mercredi 7 novembre prochain.

Kisselminan COULIBALY

Publicités

26 octobre 2012 - Posted by | Politique |

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :