angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Déguerpissement à Abobo: La tension toujours vive

degurpissement Abobo2
Les Forces de l’ordre ont dû user de gros moyens
Au lendemain de l’affrontement entre les riverains et les Forces de l’ordre au marché en face de la mairie, à Abobo, la tension était encore vive, le mardi 16 octobre 2012, sur les ruines des boxes, magasins et des étals détruits par les bulldozers au cours du déguerpissement conflictuel.

De fait, aux environs de 9h, des riverains, en colère appuyés par de jeunes armés, ont investi les alentours de la mairie, quand d’autres se sont positionnés sur des immeubles. Les forces de l’ordre qui étaient également sur les lieux afin que le déguerpissement, débuté le lundi arrive  à son terme, ont tenté de dissuader les riverains et les jeunes armés.

Aussitôt des coups de feu partent. C’est la débandade dans les environs de la mairie.  Le crépitement des armes  en rajoute à la peur panique qui s’empare des habitants des quartiers environnants. Des habitants fuient en abandonnant leur domicile. Des véhicules déjà engagés sur les voies principales (menant à Anyama)  et secondaires prennent le sens inverse. Des commerçants  ambulants de fruits et des gérants de cabines téléphoniques y compris des passagers de taxis et de minicars (gbakas), qui se sont éjectés des engins, s’engouffrent dans les quartiers en détalant.

Les instants qui suivent, les Forces de l’ordre reçoivent du renfort et les affrontements s’intensifient. « Nous ne reculerons pas devant une bande d’individus qui ne veut pas respecter la loi. Le déguerpissement va se poursuivre jusqu’au marché de fruits. Ce sont des agitateurs qui seront maîtrisés », a rassuré l’un des agents interrogés. Quant à l’un des manifestants joint par téléphone, il a mis en garde contre la poursuite des travaux. « Nous ne bougerons pas d’ici. C’est sur nos corps qu’ils vont marcher pour faire leurs travaux (déguerpissement). Ils ont détruit nos marchandises », a-t-il pesté.

Les alentours du marché déguerpis le lundi, dont l’accès a été rendu difficile par les affrontements, ont été transformés en un véritable tas de gravas  et d’immondices. Ceci permet désormais de voir de loin les immeubles autrefois envahis. Si au moment où nous mettions sous presse, le bilan définitif des affrontements n’était pas encore disponible, il faut noter que de sources proches des populations et des antagonistes, plusieurs personnes ont été blessées dont une femme touchée par une balle perdue, dans le quartier de Samaké.

Par ailleurs, des voyous ont profité de cette confusion pour détrousser des passants et des passagers. Dans un communiqué rendu public, le même mardi, le ministère de la Salubrité a indiqué qu’il poursuivra l’opération de déguerpissement à Abobo, entamée le lundi 15 octobre 2012.

M’BRA Konan

 

Publicités

17 octobre 2012 - Posted by | Société | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :