angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Tentative de déstabilisation de la cote d’ivoire:Le Ghana met en garde les pro-Gbagbo

John-Dramani-MahamaPrès de 72h après la fermeture des frontières ivoiro-ghanéennes, le Ghana a réagi hier mardi 25 septembre par un communiqué lu par son vice-ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, Chris Kpodo.

Celui-ci a en effet mis en garde les proches de l’ancien président ivoirien réfugiés au Ghana, contre une quelconque action visant à déstabiliser la Côte d’Ivoire. « Nous tenons à souligner que le Ghana ne permettra pas que l’hospitalité que nous offrons aux réfugiés de Côte d’Ivoire soit interprétée comme une occasion de planifier et de mettre à exécution des actions visant à porter atteinte à la souveraineté, à la paix et aux efforts de réconciliation déployés par le gouvernement ivoirien sous la direction du président Alassane Ouattara », a déclaré Chris Kpodo, dont les propos ont été repris par l’agence de presse chinoise Xinhua.

Il a exprimé sa préoccupation quant aux allégations émanant de la Côte d’Ivoire voisine, selon lesquelles des assaillants armés en provenance du Ghana auraient mené une attaque contre un poste de police dans la zone de Noé, localité située côté ivoirien de la frontière, à quelques kilomètres d’Elubo, ville ghanéenne frontalière qui a accueilli une large population de réfugiés ivoiriens. La Côte d’Ivoire, faut-il le rappeler, a fermé ses frontières avec le Ghana  suite à l’attaque, par des hommes armés, le vendredi dernier 21 septembre, d’une position des FRCI à Noé, ville frontalière avec l’Etat ghanéen, faisant près d’une dizaine de morts. Le gouvernement ivoirien a affirmé que les assaillants sont venus du Ghana, mettant implicitement en cause les autorités sécuritaires ghanéennes.

Le président de la République, Alassane Ouattara a lâché du lest en ouvrant la frontière aérienne, et temporairement la frontière terrestre. Mais cette situation embarrasse les autorités ghanéennes, d’autant plus qu’elles ont toujours rassuré leurs homologues ivoiriennes sur leur volonté de ne tolérer aucune opération militaire visant à déstabiliser la Côte d’Ivoire à partir du Ghana. Elles l’ont encore réitéré hier par la voix de Chris Kpodo, qui a annoncé que « le gouvernement ghanéen réaffirme que nos services de sécurité restent disposés à collaborer pleinement avec leurs homologues ivoiriens et à intensifier la coopération par le dialogue et le partage efficace d’informations afin de faire respecter les lois nationales et internationales ».

Le Ghana exprime ainsi son engagement à collaborer avec les services ivoiriens pour mener conjointement une enquête sur les attaques.

Y.DOUMBIA

source: L’inter

 

Publicités

26 septembre 2012 - Posted by | Politique |

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :