angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Liberté de la presse embastillée : Pourquoi la Rti a censuré «Le Club de la Presse»

Passation

Il fallait forcément s’attendre à ce que cela arrive un jour, vu la frilosité avec laquelle le pouvoir Ouattara s’illustre au quotidien quant à la liberté d’expression et de la presse en Côte d’Ivoire. «Le Club de la Presse», l’émission-débat hebdomadaire diffusée tous les dimanches, à 18 h locales, sur Rti 1 sous la houlette du journaliste Emmanuel Gratté Lavry, vient d’essuyer sa première censure, le dimanche 23 septembre 2012, par la direction générale de la chaîne publique tenue par Aka Sayé Lazare.

Alors que les quelque téléspectateurs que cette chaîne compte désormais avaient pris rendez-vous devant leur petit écran ou poste d’Internet, ils ont été désagréablement surpris par une bande-annonce. Elle notifiait en effet que l’émission ne serait pas diffusée, en raison d’un «problème technique». Et pourtant, l’enregistrement de cette émission s’était déroulé sans le moindre couac, deux jours auparavant comme d’habitude, le vendredi 21 septembre, à 15 h.

Sur le plateau des débats étaient en scène ce jour, Tiémoko Assalé de l’hebdomadaire satirique indépendant L’Eléphant Déchaîné, Saint-Claver Oulah du quotidien de l’opposition Le Nouveau Courrier, Eddie Péhé du quotidien pro-Ouattara Le Nouveau Réveil, Dr Célestin Gnonzion, enseignant-chercheur à l’Université Félix-Houphouët Boigny de Cocody sur l’éthique et la déontologie de la presse. Avec au menu, le bilan des 10 ans de la rébellion du Nord aujourd’hui parachutée au pouvoir par la France et l’Onuci, la levée de la suspension récemment de tous les Journaux Victimes du 11 avril (Jv11), les «Bleus» d’opposition pro-Gbagbo comme on les désigne communément et la consommation de la drogue à l’école, entre autres sujets abordés.

Selon des indiscrétions, la profondeur des réflexions de la majorité des journalistes-débatteurs ont été sans pitié pour le pouvoir-Ouattara. Par conséquent ceci pourrait expliquer cela. «Eddie Péhé n’avait pas d’arguments solides pour défendre valablement le pouvoir devant l’aisance de ses contradicteurs, soutenant par exemple que la Commission d’enquête mise en place par le chef de l’Etat pour situer les responsabilités sur la rébellion du Nord est vouée à l’échec parce que ses ex-chefs occupent aujourd’hui une place de choix dans les dispositifs militaires et les institutions de la République. En outre, les journalistes de l’opposition ont rappelé les révélations d’Ibrahim Coulibaly, peu avant son assassinat, qui rendait hommage au président burkinabé, Blaise Compaoré, pour avoir accordé gîte et couvert, à lui et aux autres déserteurs de l’armée ivoirienne avant la mise en œuvre de la rébellion, le 19 septembre 2002. Sur la situation de l’école, les invités ont vertement fait observer qu’on n’a plus besoin d’y interdire l’usage de la drogue et prôner l’excellence, étend entendu que des expériences en Côte d’Ivoire, rien qu’en prenant les armes à partir des maquis, on peut accéder aux plus hautes fonctions de la République. D’autres vérités, comme celles dites par Koné Zackaria, commandant de la police militaire, à Séguela où il avouait en public au début de leur mouvement que c’est pour la cause de l’actuel Chef de l’Etat que les rebelles ivoiriens ont pris les armes et que c’est lui qui achetait leurs armes de guerre, ont été rappelées sur le plateau.

Voilà ce triste passé putschiste et sanglant, selon nos sources, que le pouvoir n’a pas voulu que la télévision nationale rappelle au peuple du monde. Cette mesure de censure procède également de la volonté d’Aka Sayé Lazare de sauver son poste sérieusement menacé par un de ses adjoints, Ahmadou Bakayoko, ancien sociétaire de Canal Overseas-Africa en charge du développement des chaînes, du divertissement et du développement des ressources humaines de Rti.

Schadé Adédé

Source: Notre Voie

Publicités

25 septembre 2012 - Posted by | Politique | ,

3 commentaires »

  1. Comme quoi, on ne va pas à la démocratie quand on n’y est pas préparé. Qu’est ce qu’ils avaient à inviter des contradicteurs s’ils ne sont pas prêts à entendre d’autres sons de cloches?
    Par ailleurs, comment peuvent-ils censurer une émission qui apparemment ne fait rien d’autres que relever les ressorts d’une rébellion salvatrice dont les initiateurs se posant en défenseurs de la démocratie sont si fiers? Quand on est fier d’un résultat, on devrait en toute logique, clamer et assumer le parcours pour y arriver. Ce n’est visiblement pas le cas de nos sauveurs.
    Qu’ils sachent que ce que l’on dit de nous, c’est ce que l’on sait de nous. Si nous voulons que l’on dise du bien de nous, ayons le souci de poser des actes exempts de reproches, des aces de bien pour la morale publique.
    Que DIEU nous protège de nous mêmes. LGSEIGNEUR.blog4ever.com

    Commentaire par Sanseu Epiphanie (@SEpiphanie) | 25 septembre 2012 | Réponse

  2. Merci Epiphanie pour cette belle contribution. Disons tout simplement que satan aime a se faire passer pour ange de lumiere, et c’est le cas du balafre qui souhaite de tous ses voeux blanchir son passe lugubre, oubliant meme que son present est plus tenebreux (cacamouu mossi). Une maniere de dire faites une croix sur mes tueries du passe, pendant que je tue encore aujourd’hui. Mais toi Aka saye tu verres le moment venu.

    Commentaire par fefa | 25 septembre 2012 | Réponse

  3. Merci Epiphanie pour cette belle contribution. Disons tout simplement que satan aime a se faire passer pour ange de lumiere, et c’est le cas du balafre qui souhaite de tous ses voeux blanchir son passe lugubre, oubliant meme que son present est plus tenebreux (cacamouu mossi). Une maniere de dire faites une croix sur mes tueries du passe, et laissez moi tuer encore aujourd’hui puis que c’est ce que je sais mieux faire. Mais toi Aka saye tu verras le moment venu.

    Commentaire par fefa | 25 septembre 2012 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :