angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Prochain gouvernement ivoirien: La bataille pour la Primature a commencé

Lire l'articleNous l’annoncions il y a quelques jours. Un nouveau gouvernement se prépare en Côte d’Ivoire. Le Président de la République, Alassane Ouattara, sauf revirement, devrait mettre en place cette nouvelle équipe soit à la fin de l’année 2012 soit au plus tard, dans le premier trimestre de l’année 2013.

Bien que l’information ne soit pas encore officielle, son annonce remue déjà des chapelles politiques, à en croire les coups de fil que nous avons reçus après la parution de l’article.

Au Parti démocratique de Côte d’Ivoire  (Pdci), la question de la Primature pour le Gouvernement à venir, focalise les attentions. D’autant plus que l’Institution, conformément à la promesse de campagne de l’actuel Président de la République, Alassane Ouattara, devrait tomber une fois de plus dans l’escarcelle de cette formation politique. Une bataille à distance a déjà commencé entre des personnalités du plus ancien parti politique de Côte d’Ivoire. Comme ce fut le cas en mars 2012 à la veille de la nomination du Premier ministre Pdci en remplacement de Guillaume Soro, des cadres du Pdci, pour la plupart, très proches d’Henri Konan Bédié, espèrent être les prochains locataires de la maison blanche du Plateau.

Pour l’instant, si ces cadres n’affichent pas ouvertement leurs prétentions, ils posent tout de même, des pas stratégiques visant à attirer les faveurs du décideur au niveau du Pdci. C’est-à-dire le président de cette formation politique, Henri Konan Bédié.  Les plus connus sont l’actuel Premier ministre, Jeannot Ahoussou Kouadio, et l’Inspecteur d’Etat, Niamien N’Goran.

Le premier est en contact permanent avec  »le sphinx de Daoukro » (appellation de Bédié), et compte sur ses relations avec le Président de la République ainsi que sur ses acquis à la Primature, pour demeurer à son poste. Quant au second, il compte non seulement sur son expérience professionnelle (ancien ministre de l’Economie et des Finances) mais surtout sur sa grande loyauté envers le Président du Pdci, pour conduire le futur gouvernement ivoirien. Par ailleurs, en tant que président du comité d’organisation du 12ème Congrès, Niamien N’goran ne ménage aucun effort pour démontrer sa capacité et sa compétence à gérer les hommes et les structures.

A côté de ces deux prétendants sérieux au poste de Premier ministre, se trouvent ceux qu’on peut qualifier d’outsiders mais qui peuvent créer la surprise. Nos sources parlent entre autres, du ministre de l’Economie et des Finances, Charles Koffi Diby, et de celui des Infrastructures économiques, Patrick Achi. Si au niveau des différentes personnalités citées, on préfère observer la loi de l’omerta pour l’instant, ce n’est pas le cas au niveau des militants du Pdci. Les partisans des uns et des autres, sont en passe d’engager la bataille pour la conquête de la Primature. Certains qui nous joint par téléphone, ont non seulement présenté leur choix comme le meilleur mais, ils ont  lancé des flèches aux probables adversaires de leur champion.

D’autres, plus menaçants, ont mis en garde le président Henri Konan Bédié, contre toute désignation  qui n’ira pas dans le sens de leur souhait. Il ne serait donc pas surprenant que dans les semaines à venir, des états-majors se mettent en place, et que l’ancien président-patron du Pdci, soit courtisé davantage. Le Pdci, bien que fondé à réclamer la Primature dans le gouvernement Ouattara III, n’est pas le seul parti qui lorgne le poste de Premier ministre. De plus en plus, au niveau du Rassemblement des Républicains (Rdr, parti au pouvoir), des militants de base et des cadres, estiment qu’il faut que le Premier ministre sorte de leur parti. Certains soutiennent que le président Ouattara a déjà tenu sa promesse de campagne en nommant un premier ministre du Pdci.

Et qu’il n’est pas question de laisser la Primature indéfiniment aux mains du parti de Bédié, fût-il un allié essentiel au sein du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). D’autres sont convaincus que seul un premier ministre Rdr peut mieux exécuter le programme de gouvernement d’Alassane Ouattara. Ces débats de couloir, faut-il le souligner, ne sont pas encore sur le conducteur de la Direction  du Rdr  qui préparerait le prochain congrès ordinaire du parti. Loin de ces différents calculs, le chef de l’Etat prépare discrètement mais sûrement, son prochain gouvernement. C’est à lui seul qu’il revient de décider qui occupera le fauteuil occupé en ce moment par Ahoussou Kouadio Jeannot.

 

BAMBA Idrissa

Source: Soir info

 

Publicités

21 septembre 2012 - Posted by | Politique | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :