angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Face à la presse, hier: La Lmp propose sa recette pour la réconciliation

Leaders LMP
Les responsables de la Lmp ont voulu répondre à toutes les questions.
Il n’y a pas eu de sujet tabou au point où les échanges sont apparus, souvent, pour le moins houleux avec des journalistes. La Ligue des mouvements pour le progrès (Lmp, coalition de 5 partis politiques) a entretenu la presse, lundi 10 septembre 2012, au Plateau, sur quasiment toutes les questions de l’heure.

 Kabran Appia, le président en exercice de la plate-forme, dans sa déclaration liminaire, a donné leur vision de la réconciliation. « La Lmp pense que la réconciliation doit être précédée par des négociations sérieuses et pratiques entre des acteurs politiques qui sont prêts à se faire des concessions mutuelles pour avancer », a affirmé Kabran Appia. Il a indiqué que sa coalition a adressé « à ce jour solennellement une demande de concertation au Rdr, mais aussi au Pdci et aux autres partis du Rhdp » tout comme « à nos frères et camarades du Fpi et du Cnrd et également à Lider au Rpci, au Pit ». Le président de la Lmp a dit attendre qu’ils répondent « tous positivement à cette initiative de dialogue direct entre les partis politiques ». « Si nous sommes capables de nous faire des concessions réciproques, devait poursuivre l’ex-député Kabran Appia, alors nous pourrons sortir la Côte d’Ivoire de la violence inutile et remettre toutes les questions pratiques sur le terrain de la politique où elles trouveront sûrement les solutions les plus durables : les élections, la sécurité, les arrestations, les libertés démocratiques etc ».

Coulibaly Gervais a précisé que cette initiative de la Lmp n’est pas une manière de dire que ce que Charles Konan Banny fait à la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (Cdvr) est insuffisant. Pour lui, « nous devons reconnaître clairement que le nouveau Président de la République est aujourd’hui Alassane Ouattara ». « Si Ouattara n’est pas Président, de qui voulons-nous des décisions ? Eux avaient, certes à l’époque, refusé obstinément de reconnaître le président Gbagbo Laurent (…) », a argumenté Kabran Appia, par ailleurs, président du Mouvement national citoyen (Mnc) alternative, demandant à tous de se « soustraire vite de tous ces projets de déstabilisation militaires ».

Le principal orateur a dit que la Lmp propose au contraire, « une critique assidue et pédagogique de la gouvernance Ouattara ». Il a ajouté que le peuple verra bien à qui redonner le pouvoir démocratiquement à la fin du processus actuel. « Nous serons alors sûrement mieux compris ne serait-ce que par quelques-uns, quand nous réclamerons de nouveau la libération des prisonniers politiques et la fin des poursuites, la libération des biens séquestrés et tous ces gestes concrets de réconciliation qui sont dans tous les mémorandums que nous avons déjà déposés », a estimé M. Appia, ex-ministre des Transports de Laurent Gbagbo.

Il a été soutenu et complété dans ses propos par les autres membres de la Lmp. Henriette Lagou Adjoua, la présidente du Rassemblement pour la Paix et la Concorde (Rpc), Tia Monnet Bertine Sylvie Aude, la première responsable de l’Union pour la Démocratie totale en Côte d’Ivoire (Udt-Ci) et Jacques Akossi, représentant Mel Eg Théodore, le leader de l’Union démocratique et citoyenne (Udcy) sont intervenus sur bien des questions.

SYLLA A.

Source: Soir info

Publicités

11 septembre 2012 - Posted by | Politique | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :