angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Rencontre ouattara-dramani: Hamed Bakayoko et Ange Kessi convoqués au Palais

ange kessi
Visite du Président ghanéen en Côte d`Ivoire: Alassane Ouattara et John Dramani animent un point de presse Photographe : DR
C’était certes une visite d’amitié et de travail. Mais bien des sujets, surtout ceux relatifs à la présence de personnalités civiles et militaires proches de l’ancien régime, ont été abordés au cours du huis clos entre le président Alassane Ouattara et son homologue ghanéen John Dramani Mahama.

En témoigne la présence du ministre d’État, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko et du commissaire du gouvernement, Ange Bernard Kessi. Ces deux personnalités suivent particulièrement les dossiers des personnalités civiles et militaires proches de l’ancien régime qui sont aujourd’hui en exil au Ghana. Leur présence à cette rencontre d’amitié et de travail n’est donc pas fortuite. Bien au contraire. Dossiers en main, ils ont assisté à la première partie du débat entre les deux présidents, avant de quitter la salle une quarantaine de minutes plus tard. On a pu voir Ange Kessi repartir les mains vides, alors qu’à son arrivée, il tenait plusieurs chemises cartonnées. Des dossiers qui ont sans doute été portés à la connaissance des deux présidents. En effet, les autorités ivoiriennes ont lancé plusieurs mandats d’arrêt internationaux contre des proches de l’ancien président exilés au Ghana.

En février 2012, le pouvoir a même déjoué un coup d’État dont les cerveaux, selon le ministre Hamed Bakayoko, seraient au Ghana. Au cours du mois de juillet, les Forces républicaines de Côte d’Ivoire ont essuyé plusieurs attaques, faisant des morts dans leurs rangs. Là encore, Abidjan a pointé un doigt accusateur vers des personnalités civiles et militaires au Ghana. Ce sont ces éléments, sans doute avec des preuves à l’appui, que le commissaire du gouvernement et le ministre de l’Intérieur ont porté à la connaissance du visiteur du jour.

Avant de s’éclipser pour laisser les deux présidents discuter tranquillement. Pendant deux heures donc, Ouattara et Dramani ont fait le tour d’horizon des questions de sécurité et aussi de la coopération bilatérale entre leurs deux pays. Même si le cas Koné Katinan, du nom du porte-parole de l’ex-président Laurent Gbagbo, arrêté au Ghana, n’a pas été officiellement évoqué, on imagine qu’il a été à l’ordre du jour. Le communiqué final produit à la fin de la rencontre n’en parle pas clairement, mais les deux chefs d’Etat ont décidé de renforcer leur coopération en matière de justice. En clair, il n’est pas exclu que dans les mois à venir, la Côte d’Ivoire et le Ghana signent des accords de coopération judiciaire.

Y.DOUMBIA 

 source: L’inter

 

Publicités

6 septembre 2012 - Posted by | Politique | , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :