angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Après la réunion du Conseil national de sécurité: l’Armée se blinde

MI24-plane1Lors de la réunion extraordinaire du Conseil national de sécurité (Cns), le mardi 28 août 2012, au Palais de la Présidence de la République au Plateau, le président de la République, Alassane Ouattara a décidé de renforcer l’armée en termes d’équipements.

 Cela, pour faire face à la situation sécuritaire marquée ces derniers temps par des attaques armées contre les positions des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). ‘’Le président de la République a décidé de la mise à disposition de moyens additionnels à toutes les forces en charge de la sécurité des populations et de nos Institutions’’, mentionnait le communiqué qui a sanctionné la rencontre du Cns. 72 heures après cet engagement, l’armée ivoirienne se blinde progressivement.

Les moyens en question, a-t-on appris, sont effectivement en train d’être mis à la disposition des Frci, de la Gendarmerie et de la Police nationale.  Nos sources révèlent, sans dévoiler leur nature, que des armes conventionnelles ainsi que des munitions ont été acquises à travers des procédures régulières, au profit des forces de sécurité ivoiriennes, surtout les Frci. C’est que depuis son séjour privé à Paris, le chef de l’Etat ivoirien qui est chef suprême des armées, avait, à travers ses relations, pris des dispositions pour  doter  l’ensemble de son armée, de moyens adéquats, en vue de faire face aux attaques violentes dont elle est confrontée depuis plusieurs semaines. Les moyens additionnels dont a parlé le numéro un ivoirien, ne concernent pas uniquement les armes. Il s’agit aussi, de sources militaires, de plusieurs pick-up, de véhicules de transport de troupes, de matériels de communication et de transmission. Relativement à la mobilité des troupes sur le terrain, 500 véhicules d’intervention ont été achetés et sont arrivés à Abidjan. Ils devraient être dispatchés incessamment entre les différentes forces ivoiriennes.

Par ailleurs, comme l’avait dévoilé le ministre d’Etat-ministre de l’intérieur, Hamed Bakayoko, le 10 août 2012 lors d’une remise de véhicules à la Police nationale, deux hélicoptères ont été commandés par l’Etat et devraient servir à la police nationale dans les opérations de sécurisation. Il est question d’augmenter le nombre d’engins volants, et de renforcer la flotte navale. Parallèlement à l’équipement en matériels et logistiques, l’on pourrait assister au renforcement de l’armée en moyens humains. Plusieurs réservistes notamment des ex-combattants, pourraient être utilisés dans le cadre de la vaste opération de sécurisation du territoire national. La question, nous informe-t-on, fait partie des diligences au niveau du Cns et de l’état-major général des Forces républicaines de Côte d’Ivoire.

BAMBA Idrissa

Publicités

31 août 2012 - Posted by | Insécurité, Politique | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :