angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Des militants du RDR appuyés par des FRCI attaquent et incendient le siège du FPI

FRCI, Attoban, Siège FPI bruléSamedi 18 août 2012, il est 10h30, un minicar communément appelé Gbaka bourré d’individus armés et un véhicule de type 4×4 chargé de FRCI ont traversé la Riviera Attoban (Abidjan Cocody)  pour mettre le cap le siège du Front Populaire Ivoirien (FPI), parti de Laurent Gbagbo. Ils ne pouvaient passer inaperçus, puisse qu’ils chantaient le tristement célèbre chant de leur mentor Allassane Dramane Ouattara (ADO) : « ADO puissanci a magni dêh, puissanci« . A 50m du siège du FPI, les FRCI armés de Kalachnikovs et de fusils de chasse ont dévancé le gbaka et ont tabassé et maitrisé le gardien des lieux avant d’ordonner aux jeunes militants surexcités du gbaka d’entrer en action.Ceux qui étaient armés de Kalachnikovs ont pris position autour du siège. Un groupe s’évertuait à mettre le feu au véhicule du camarade leader Tapé Kipré, tandis qu’un groupe forçait la porte du siège où se tenait une réunion des leaders de la Jeunesse du FPI (JFPI). Telle une opération savamment préparée, les jeunes pro-Ouattara ont lynché les leaders de la JFPI avant d’emporter tout ce qui pouvait être emporté dans le siège. Du matériel informatique, du matériel de bureau ainsi que tous les biens personnels de tous les leaders de l’opposition qui étaient présents dans le siège ont été emporté.  Ils ont pris tout leur temps pour saccager, piller et bruler tout avant d’enlever des camarades leaders de la JFPI.

Epaves de la voiture du camarade Leader Tapé Kipré

 FRCI, Attaque et incendie du siège du FPI

 Les camarades Douhouré DAHI Nestor (Secrétaire à l’Organisation du BEN JFPI) et DASSE Claude Désiré (Secrétaire chargé du District d’Abidjan) ont été gravement blessés. Le camarade Pamphile DESSEKOU a été enlevé.  

Le bilan est donc très lourd : deux (2) blessés graves, un porté disparu et un véhicule calciné et tout le matériel informatique et bureautique pillé, emporté ou brulé.

 C’était prémédité, vu l’organisation des agresseurs. Le RDR de Dramane ouattara  avait déjà commencé à préparer les esprits de ses militants en accusant faussement le FPI, parti de Laurent Gbagbo de préparer un coup d’Etat.

Pour rappel, le camp des déplacés de Nahibly, près de Duekoué avait été attaqué, le vendredi 20 juillet 2012 avec la même moyenâgeuse méthode. Les jeunes du RDR, des dozos et des FRCI répondant au mot d’ordre du parti de Dramane ouattara ont fait 211 morts.

 samedi 18 aout 2012,15:32 Écrit par Alain Doh Bi |

Publicités

19 août 2012 - Posted by | Politique | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :