angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Rentrée universitaire du 3 septembre 2012: Voici les critères d’admission et les années invalidées

Cisse-Ibrahim

Le séminaire de préparation de la rentrée universitaire de 2012- 2013, démarré, le mercredi 8 août, a pris fin le lundi 13 août 2012, à Grand-Bassam, sur le thème : « Universités de Côte d’Ivoire, quelle réforme pour un départ nouveau ».

Selon président du comité scientifique, Pr Abou Karamoko (directeur de cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique), concernant les promotions en retard, l’année 2008-2009 a été validée.  Différentes possibilités d’accueil dans des structures de formation de l’Etat ont été envisagées. Chacune aura des étudiants. « On a fait les répartitions. Le ministre va négocier des places avec les autres ministres pour qu’au niveau des concours, on augmente le nombre de places qui était arrêté, par exemple dans les Cafop, à l’Injs, etc., question de permettre à ceux qui le voudront d’être candidats », nous a-t-il expliqué.

A en croire le président du comité scientifique, les plus concernés sont les étudiants des années 2009-2010 et 2010-2011. Les capacités d’accueil des universités seront augmentées par l’utilisation des structures publiques hors tutelles telles que le lycée classique d’Abidjan, l’Infes, l’Ens, le Cms, l’Inphb d’Abidjan.

Pour ce qui est des critères d’orientation dans les universités et grandes écoles publiques, il n’y en a pas eu de nouveaux. Tous les anciens ont été reconduits. « Il s’agit pour l’essentiel  d’avoir 23 ans au maximum et les moyennes de classe et au Bac exigées pour entrer dans des Ufr. Une moyenne au Bac supérieure ou égale à 11/20 sera exigée pour l’admission à l’inphb », a-t-il souligné.

Du reste, le rapport final indique que les curricula de l’ensemble des établissements d’enseignement public ont été élaborés, en vue d’un basculement intégral au système Lmd. Les conditions de mise en œuvre dudit système ont été identifiées. Le séminaire a recommandé le recrutement d’enseignants et demandé la création de lignes spéciales de bus par la Sotra pour faciliter le transport des étudiants. Il sera interdit l’inscription en année préparatoire de Bts aux candidats au Bac ayant obtenu moins de 160 points.  Le coût unitaire du crédit en formation continue est fixé à 10 mille Fcfa pour les étudiants non salariés et de 20 mille Fcfa pour les salariés.  Le diplôme sera validé en deux années maximum en formation continue.

Pour la représentante du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (ministère ayant organisé le séminaire avec le financement du Programme présidentiel d’urgence), Pr. Edmée Abouattier Mansila, chaque structure sait à quoi s’en tenir pour la rentrée du 3 septembre prochain.

Dominique FADEGNON

 

Publicités

14 août 2012 - Posted by | Politique |

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :