angeeverse

Le blog de l'actualité Ivoirienne et internationale

Réconciliation nationale: Ce que Banny et le Cojep se sont dit, hier

Source :  Soir Info

La Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr) continue ses rencontres malgré tout. Charles Konan Banny, son président, a reçu, mercredi 18 juillet 2012, en audience, à son cabinet privé à la Riviera III, le Congrès panafricain des jeunes et des patriotes (Cojep), mouvement fondé par Charles Blé Goudé. Au sortir de l’entretien de plus d’une heure, Blé Sépé Marc, vice-président du Cojep, a révélé à la presse ce qu’ils se sont dit.
« Nous avons confiance en la Cdvr », a confié Blé Sépé Marc, réitérant l’engagement de son mouvement à s’inscrire dans le processus de paix. Il a promis que « dans les prochains jours », l’on verra les actes de réconciliation que le Cojep va poser.

Selon lui, il a mis à profit la rencontre pour dire que leur mouvement n’est pas une milice et ne saurait dès lors être associé à des tentatives de déstabilisation de la Côte d’Ivoire. Il a souligné que face à leurs propositions, M. Banny les a rassurés. Blé Sépé a évoqué le cas de ses camarades emprisonnés et l’invitation que leur leader, Charles Blé Goudé a adressée, récemment, à Charles Konan Banny pour une rencontre en Afrique du Sud. Le vice-président du Cojep nous a indiqué, plus tard, au téléphone que leur hôte leur a promis de prendre les dispositions pour rencontrer le leader de la jeunesse pro-Gbagbo actuellement en exil.

Une information que n’a pas confirmée le Porte-parole du président de la Cdvr. « La question de l’invitation de Charles Blé Goudé n’a pas été évoquée au cours de l’audience. Si cela a été fait, ça devrait être au moment où le président Banny raccompagnait la délégation », a réagi, Franck Kouassi Sran, le Porte-parole du président de la Cdvr.

Pour ce qui est de la libération des prisonniers et des questions de sécurité, a rapporté M. Sran, Banny s’est réjoui de leur démarche et a dit aux membres du Cojep qu’il a bien reçu leurs préoccupations.

L’ex-Premier ministre a ajouté qu’il n’avait pas « de solutions » à ces problèmes, mais qu’il allait les soumettre à qui de droit, a fait savoir le collaborateur de « Monsieur réconciliation en Côte d’Ivoire ». A l’écouter, l’ancien gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) a demandé à ses vis-à-vis de tourner le dos à la violence. « Le patron a dit que des Ivoiriens les ont toujours perçus comme des gens violents et qu’il serait bon qu’ils changent de méthode », a encore confié Franck Kouassi Sran.

SYLLA A.

Publicités

19 juillet 2012 - Posted by | Politique | , , , ,

Un commentaire »

  1. c’est déjà pa mal.rassemblez tout le monde dans le processus de réconciliation.Que DIeu bénisse la côté divoire et les ivoiriens.je vous aimes.

    Commentaire par liade | 19 juillet 2012 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :